Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2009

Ahmed Azéroual décoré Officier de l'Ordre du Mérite Agricole

 

-7362.jpg

 

Ahmed Azéroual, chef-jardinier de la Chatonnière, décoré Officier de l'Ordre du Mérite Agricole, samedi 12 septembre 2009

 

Samedi 12 septembre 2009 à 17h, s’est déroulé à la Chatonnière une cérémonie en l’honneur d’Ahmed Azéroual, chef-jardinier de la Chatonnière depuis 17 ans. En effet, il s’est vu remettre les insignes d’Officier dans l’Ordre du Mérite agricole. Lors de cette cérémonie pleine d’émotion qui a rassemblé 368 personnes, les plus hautes autorités étaient présentes : Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat au Tourisme, Joël Fily, Préfet d’Indre et Loire, Patrick Subrémon, Inspecteur Général de l’Administration et ancien préfet d’Indre et Loire, Abdellatis El Quamcaoui, représentant de la Consule Générale du Maroc à Orléans, Claude Roiron, Présidente du Conseil Général d’Indre et Loire, ainsi qu’ Henri Carvallo, propriétaire de Villandry.

Plusieurs discours élogieux ont été prononcés, notamment par Béatrice de Andia, propriétaire de la Chatonnière, et par Henri Carvallo à l’intention d’Ahmed Azéroual. En effet, celui-ci a travaillé dans un premier temps à Villandry, dont il est très vite devenu le chef-jardinier grâce à sa volonté et sa force de travail. Ahmed a réussi à redonner un nouveau visage aux jardins de Villandry qui n’étaient guère florissants à son arrivée, notamment à cause du manque de jardiniers. Vingt ans plus tard, Robert Carvallo, père de l’actuel propriétaire de Villandry, propose son chef-jardinier à Béatrice de Andia. C’est alors qu’Ahmed Azéroual arrive à la Chatonnière, « petite sœur de Villandry », en 1992. En effet, Béatrice de Andia avait pour projet de redonner vie à son château, qui à l’époque était entouré de vergers, récemment arraché. Elle dessina alors des jardins dont elle confia la réalisation à Ahmed, ce qui donna une forme poétique et élégante à la Chatonnière et permit, en 2000, d’ouvrir le site aux visiteurs dont le nombre croît chaque année.

A l’issue de la cérémonie, les convives se sont retrouvés autour d’un buffet franco-marocain très convivial, témoignage des forts liens d’amitié entre la France et le Maroc, pays natal d’Ahmed Azéroual. L’ambiance chaleureuse était présente lors de cette glorieuse cérémonie, bien évidemment avec pour paysage les douze joyaux de la Chatonnière.

-7357.jpg

-7354.jpg

 

 

 

 

 

 

-7355.jpg

-7353.jpg


 

 

 

 

 

P1000456.JPG

Ahmed cadeau Carvallo.jpg

 

 

 

 

 

 

Médaille Ahmed 009.jpg

P1000458.JPG

Médaille Ahmed 010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

P1000415.JPG

P1000413.JPG

photo M.Dubois (4).jpg

 

 

 

 

 

 

Ahmed V3.jpg
Ahmed verso.jpg


Commentaires

Toutes mes chaleureuses félicitations à Ahmed pour ses réalisations à la Châtonnière.

Jean Paul Lecomte

Écrit par : Lecomte | 24/12/2009

bonjour smail 22ane je recherche dan le travail

Écrit par : azeroual smail | 02/09/2010

J'ai rencontré Ahmed cet été à la Chatonnière. Nous avons un ami en commun à Azay. Le jardin m'a enchantée! Il est d'une douceur, d'une élégance qui va droit au coeur. Maitre-jardinier en Orégon, Française de souche, et amoureuse de plantes en général, j'ai été saisie par la beauté de ces jardins où il y a tant à prendre et à apprendre.
J'ai dit à Ahmed que je reviendrai, ce qui est absolument sans aucun doute. En fait, ça ne me deplairait pas de travailler à ses côtés pour le plaisir de recueillir des informations et peut-être des secrets, qui sait?
Merci encore, Ahmed, et je garde votre carte dans mon portefeuille. L'invitation au Maroc n'est pas déplaisante non plus..
A bientôt, je l'espère!
Christine et son mari georgien, Tamazi.

Écrit par : Christine Gohier | 14/12/2010

Écrire un commentaire